KCF est distributeur exclusif du modèle Process Com® pour la France.

Liens

Site Kahler Communication France :  http://www.kcf.fr

Site de la Process com : http://www.processcom.fr (en français) ou http://www.processcom.com (en anglais)

Extraits :

La Process Com® s’adresse à toute personne souhaitant neutraliser l’impact du stress négatif sur les comportements au quotidien : éviter les situations de mécommunication et pour retrouver la disponibilité intellectuelle et émotionnelle compromise par les stress négatifs.

La Process Communication est à la fois un outil de communication, et un modèle de découverte et de compréhension de sa propre personnalité et de la personnalité des autres.

 La process com c’est quoi ?

Chacun de nous est un « mix » de 6 types de personnalités clairement identifiées.
Mais nous possédons un type de personnalité de base, acquise pour la vie, et un type
de personnalité « de phase », qui peut évoluer au cours de notre vie.

Un des plus grands paradoxes de l’humanité vient de la croyance largement partagée que communiquer est naturel. En effet, nous communiquions déjà dans le ventre de notre mère, nous avons continué à notre naissance aussi naturellement que nous respirions. Puis, vers l’âge de 2 ans, nous avons commencé à maîtriser la communication orale du point de vue de son contenu en modélisant les figures parentales présentes dans notre environnement. Nous avons alors débuté un long apprentissage de notre langue maternelle mais jamais du point de vue de la manière, du processus, toujours du point de vue du contenu, le fond.

Il aura fallu attendre les années 1970 pour qu’un certain Taïbi KAHLER, docteur en psychologie américain, se penche sur la communication et la psychologie humaine sous l’angle du processus et fasse sa découverte des « mini scénarios » pour que nous prenions conscience que nous « mécommuniquons » plus de 80% de notre temps, que communiquer n’est pas naturel, que nos capacités de communication sont lacunaires  et que communiquer nécessite un apprentissage, voire un ré-apprentissage, si nous voulons être heureux.

Être heureux dans notre vie au sens large (personnelle, familiale, professionnelle, amicale, sociale) va dépendre de :

  • notre adaptabilité à notre environnement (les autres, les situations, …)
  • notre capacité à nous réaliser (nos ambitions, notre état d’esprit, notre unité intrapsychique,  …)

La clef du succès d’un être humain au sein des systèmes qu’il côtoie (famille, couple, organisations, équipes sportives, amis, réseaux, …) réside dans sa capacité à entrer en contact avec d’autres personnes en passant de son cadre de référence à celui de ses interlocuteurs. Cette compréhension et acceptation inconditionnelle de l’autre lui permettent de rester bienveillant, constructif, lucide et créatif dans la gestion de ses relations aux autres.

Cependant, cette approche de la compréhension des autres n’est possible que par un développement de la connaissance de soi et une recherche de maîtrise de soi notamment de ses conflits internes. En effet, au cours de notre vie, nous avons pu changer de source de motivation. Ainsi, plusieurs parties de nous peuvent chercher à satisfaire des désirs d’attention antagonistes. C’est en apprenant à faire coopérer toutes ces parties de nous que nous apprenons à construire notre unité et que nos besoins psychologiques sont satisfaits. Nous devenons alors plus productifs et plus joyeux.